Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vieille et Aigrie

"Vous ne la connaissez pas, mais elle vous déteste déjà"


Salles de sport : l'épineuse question des plannings

Publié par Tatie Danièle sur 21 Juin 2015, 09:31am

Catégories : #sport, #Coup de gueule

Salles de sport : l'épineuse question des plannings

Qui dit planning, dit prévisions mais aussi déprogrammations et déceptions à la Perrette et son pot au lait.

Les salles de sport ont un énorme pouvoir sur leurs adhérents. En septembre, elles placardent le planning des cours pour l'année, et les membres du club organisent leurs pauses-dèj, leurs loisirs, leur vie toute entière, en fonction.

"Changement d'herbage réjouit les veaux", prétend un proverbe berrichon. Il faut croire que les adhérents tiennent plus du mouton que du veau, parce que le changement, ils n'aiment pas, mais alors, pas du tout.

Remplacer à l'improviste un cours plébiscité par une activité de moindre qualité revient à confisquer des bonbons à un môme de trois ans qui a boycotté sa sieste de l'après-midi. C'est cruel et dangereux.

 

Comment reconnaître une déprogrammation intempestive ?

Tu sais que ça pue quand tu arrives dans la salle et que tu la trouves à moitié vide alors que d'habitude, il faut se battre pour s'apercevoir dans le miroir.

Tu sais que c'est louche quand tu vois seulement deux hommes parmi les élèves : un retraité et un type trop bronzé en lycra.

Tu sais que c'est gâté quand, sur l'estrade, ne se trouve pas la prof habituelle, une grande blonde dynamique, mais un mec de 45-50 ans inconnu au bataillon, avec de la bedaine et un sourire sans dents (ou presque).

Tes yeux de myope accommodent pour s'assurer que ce que tu vois est bien réel. C'est mal de juger sur l'apparence, mais dans un premier temps, tu te dis que ça, c'est un coach qui gère mal sa fin de carrière. A moins qu'il ne s'agisse d'une reconversion fantaisiste. Ou d'une caméra cachée. Ou peut-être qu'il alterne juste les activités de prof de sport et de mère porteuse, pour boucler ses fins de mois... ce qui expliquerait le baby bump.

 

Comment réagir ?

Quelque soit son statut, tu verdis quand tu l'entends annoncer le nom du cours de remplacement, une espèce de programme pour les Nuls-qui-pensent-que-danser-c'est-sautiller-avec-des-expressions-faciales-très-marquées. Sans être Kamel Ouali, tu sais que ça va vite te souler, cette affaire.

De fait, le prof se met à "bouger" et tu vois qu'en plus du physique, il a aussi fait l'impasse sur le sens du rythme. Pleine de bonne volonté, tu essaies de suivre ses mouvements mais l'approximation de son exécution te laisse perplexe. Tu parviens, non sans mal, à identifier un peu de twerk et beaucoup de check. Et franchement, c'est un spectacle dont tu te serais bien passé ce dimanche.

Tu passes les 45 minutes suivantes partagée entre le rire nerveux et l'envie de lancer tes baskets sur le prof. Après tout, il est en train de saboter l'"opération bikini" que tu as lancée il y a quelques jours en vue des tes vacances à Mykonos. Mais tu restes stoïque car toute "attitude agressive" pourrait te conduire à la radiation du club, ce qui ne fait pas partie de tes plans.

Non, tu vas garder ton calme, et attendre de rentrer chez toi pour te rouler sur le sol en hurlant à plein poumon, comme un môme hystérique en manque de sucre.

Commenter cet article

salle de sport la teste de buch 01/12/2016 16:03

C'est vrai que c'est pénible quand ça arrive.

salle de sport canejan 23/11/2016 11:25

C'est pas grave, du moment qu'il ne lis pas ce post ! ^^

salle de sport gujan mestras 05/11/2016 11:28

Pas mal l'article xD J'avoue que c'est plutôt relou...

Tatie Danièle 06/11/2016 03:28

Merci ;-) Je viens de me relire et je me trouve bien méchante envers ce pauvre prof... Je ne l'ai jamais revu d'ailleurs !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents