Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tagada Tsoin Tsoin


Oh my gosh, on m'a ghostée !

Publié par Tatie Danièle sur 30 Avril 2018, 10:03am

Catégories : #Amour et autres fadaises, #ghosting, #spectrophilie, #VDM, #WTF, #Black day, #Fantôme, #Réseaux sociaux, #Couple, #Respect

 

Même s'il est bien évident que le ghosting n'est pas le pire traitement qu'un individu puisse infliger à un autre, cette pratique mérite de figurer sur la liste des nouvelles formes d'indélicatesse -voire de cruauté- inventées par l'être humain, qui fait toujours preuve d'une imagination sans limite dès qu'il s'agit d'être un nuisible pour sa propre espèce (et pour toutes les autres, c'est vrai).

Si tu fais partie des petits chanceux qui n'ont jamais entendu parler du ghosting, la philosophie de ce sport 2.0 s'énonce clairement, bien qu'elle soit totalement absurde : la personne avec qui tu sors décide de rompre. Mais elle ne te dit rien (parce que sinon, c'est pas rigolo), elle se contente de disparaître. Le but du jeu est que tu comprennes tout(e) seul(e), comme un(e) grand(e) que tu as bien été largué(e). À toi aussi de deviner pourquoi.

Quand tu sèches et que tu essaies de contacter l'autre pour avoir quelques miettes d'indices, ("keski s'passe dans l'espace à la fin ?!"), silence radio. À tel point que tu finis par croire (espérer plutôt) que quelqu'un est mort. Mais trop pas. On fait le mort spécialement pour toi : tu constates en effet que ton ghosteur est bel et bien en vie et qu'il hante les réseaux sociaux sans aucune retenue.

La peur de Dieu, la crainte du karma moisi ou du retour du bâton, ça, ce n'est pas son affaire. Quant à la simple notion de respect, n'en parlons pas ! Il ne connaît pas. Il est juste concentré sur sa mission : "Je vais tellement t'ignorer que tu vas finir par douter de ta propre existence*".

 

Pourquoi ça rend fou ?

Se faire ghoster gratuitement** est très surprenant (pour ceux et celles qui ont reçu un cerveau à la naissance et une éducation en bonus) et pénible. Pénible parce qu'au delà de la peine que peut bien évidemment ressentir la personne ghostée, il y a la perte de temps ! Dans un monde qui va si vite, c'est une sensation intolérable ! L'autre braque ton cerveau (rappelons que toi tu en as un) déjà sur-sollicité***. Car pendant qu'il se dit en toute mauvaise foi "il/elle finira bien par comprendre que j'ai plus envie", toi, tu cogites.

Ce qui, bien évidemment, ne sert à rien : tu ne peux pas obtenir de réponse satisfaisante vu qu'il n'y a aucune logique à jouer les as de l'évasion comme Houdini, "Aujourd'hui je suis là mais si je veux, je peux sortir de ta vie en un claquement de doigts ! D'ailleurs tiens, regarde !"

Dans "Si le verre est à moitié vide, ajoutez de la vodka"**** de Marion Michau, l'auteure dénonce ce phénomène : "C'est tellement confortable de pratiquer le ghosting jusqu'à ce que l'autre fasse le sale boulot à distance". Car pour sortir de cette impasse ubuesque et retrouver leur sérénité, certains finissent, comme une amie de l'auteure, par envoyer un sms à l'ectoplasme du dimanche afin de mettre un point final à la relation. C'est ce qui s'appelle "s'autolarguer".

Ça ressemble douloureusement à ces fameux : "Non, je ne suis pas viré, c'est moi qui démissionne !". Ou encore "Nan, c'est pas toi qui retient mon argent en otage, c'est moi qui efface ta dette !"

En réalité, c'est surtout une bonne façon de s'affranchir de cette impossibilité du deuil créée par le silence. 

Donc stop à la sucharge cognitive infligée par des bolos qui sortent de nulle part et qui sont lâchement retournés au néant de leur petite vie inutile ! #venin

 

Pourquoi c'est dangereux ?

Le ghosting a des conséquences pernicieuses que le commun des mortels est loin d'imaginer. 

À force de se prendre des vents, et de subir les macaqueries de ces gens qui se prennent pour des fantômes, certaines femmes ont commencé à développer une attirance pour les vrais fantômes (et peut-on les blâmer ?).  Amethyst, une Anglaise de 27 ans a fait son coming out à la télévision l'année dernière. Dans l'émission "This Morning" la jeune femme a raconté en long et en large ses galipettes avec des fantômes (une vingtaine, à ce jour !) et a affirmé avoir définitivement abandonné les hommes, notamment parce que les esprits sont bien meilleurs au lit. Son rêve aujourd'hui est d'en trouver un avec qui s'installer et procréer. 

Contrairement à leurs piètres copycats, les fantômes ne semblent pas avoir de problème particulier avec la communication et l'engagement. Au contraire, ils auraient plutôt le sens des responsabilités :

C'est ainsi qu'en début d'année, en Irlande, Amanda, une femme de 45 ans a épousé le fantôme d'un pirate haïtien du XVIIIe siècle. La dame dit qu'il est son âme soeur. Elle l'a rencontré deux ans auparavant et a insisté pour qu'il lui passe la bague au doigt parce qu'elle désirait une relation à long-terme et non du sexe occasionnel. Feu le pirate a bien compris le message et la cérémonie a donc pu avoir lieu en janvier 2018, en présence des proches de la mariée et d'un médium qui a servi d'interprète au spectre. Voilà voilà.

J'aurais bien terminé par "Ne vous faîtes plus ghoster, chopez un vrai fantôme", mais en cas de "complications" je ne veux surtout pas être tenue pour responsable. Aussi, je conclurai avec cet extrait tiré des 4 accords Toltèques de Don Miguel Ruiz : "Si quelqu'un ne vous traite pas avec amour et respect, prenez comme un cadeau qu'il vous quitte un jour".

Alors amis ghosteurs : du balais ! Mais de grâce, avant de partir exprimez-vous pour libérer celle ou celui que vous quittez. N'ayez crainte, personne ne vous retiendra. Bisous.
 

 

Pour aller plus loin dans l'horreur

- Une serial larguée a interviewé ses ghosteurs. Drôle et instructif :

https://www.vice.com/en_us/article/vdxxej/i-asked-men-why-they-ghosted-me-511

- Là aussi, des ghosteurs témoignent en mode calimero. Attention, sortez les mouchoirs !  :

https://www.nouvelobs.com/rue89/nos-vies-intimes/20170607.OBS0420/voila-pourquoi-je-ne-t-ai-plus-jamais-repondu-paroles-de-ghosteurs.html

- Une Française raconte ses nuits avec des fantômes :

https://www.vice.com/fr/article/9bpzj3/interview-spectrophile-088

- Quitte à se faire ghoster, mieux vaut vite que trop tard :

http://www.marieclaire.fr/,larguee-devant-l-autel-10-femmes-temoignent,824362.asp-

- Il y a (presque) pire que le ghosting, c'est l'orbiting :

https://www.manrepeller.com/2018/04/orbiting-is-the-new-ghosting.html

 

* Certains ghosteurs ont beau chouiner  "je ne voulais pas la blesser et je me suis senti tellement mal après", j'ai quand même l'impression que beaucoup d'entre eux sont des pervers qui essaient juste de se rendre intéressants. 

** En l'absence de raisons "officielles" dûment explicitées -c'est-à-dire "par écrit ou à l'oral", la transmission de pensée n'étant pas recevable- par le plaignant -également désigné par des qualificatifs se terminant par -ard, -ure, -erie - il est tacitement admis que vous avez été ghostée "gratuitement".

*** Pas besoin de définir ce qu'est la charge mentale, tout le monde sait de quoi il s'agit, je pense.

**** C'est un genre de guide de relations amoureuses pour trentenaires publié aux éditions Albin Michel.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents