Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tagada Tsoin Tsoin


Journal de bord d'une future marathonienne... ou pas #4

Publié par Tatie Danièle sur 3 Mars 2016, 19:08pm

Catégories : #2016, #running, #marathon, #Paris, #sport, #run

run, running, marathon, baskets, collection,

 

Je viens de consacrer trois épisodes à la préparation de Nassima pour le 40e Marathon de Paris et je me rends compte que je ne vous l'ai pas vraiment présentée. 

 

Nassima, c'est LA Parisienne, le glamour personnifié. Le genre de femme qui porte des robes pour aller travailler, qui a toujours les ongles vernis et le rouge aux lèvres. C'est la fille que tu visualises plus facilement en train de bruncher que de cracher ses poumons.

 

Et pourtant...

 

Au début, je n'ai pas compris son délire avec le running. Perso, je n'ai jamais aimé courir parce que je n'aime pas souffrir. Pourtant, je suis devenue assez fan de cette sensation qui vous submerge quand la course prend fin et que le supplice s'arrête.

 

Oui, car Nassima a réussi l'exploit de me faire courir, pas une mais plusieurs fois, et si je ne m'étais pas blessée au genou (en fait, j'ai juste les pieds plats, ils se tournent vers l'intérieur ce qui me cause des douleurs au genou et me fait claudiquer comme le Dr House, mais ça fait plus classe de dire que je me "suis blessée"), j'aurais déjà participé à de nombreuses courses (mais oui, dans mes rêves).

 

Bref, Nassima m'a convertie au running et je ne suis pas la seule : elle est parvenue à motiver de nombreux amis et collègues plus ou moins récalcitrants. Ceci souligne la force de persuasion sur-développée qui est la sienne. Ca pourrait presque faire peur, d'autant que c'est un coach exigeant (les témoignages de ses disciples/victimes sont les bienvenus héhé). 

 

Vous en savez maintenant un peu plus sur notre future marathonienne. Ces éléments devraient également vous aider à comprendre comment elle est parvenue à tenir les engagements qu'elle s'était fixés alors que son entraînement pour le marathon ne s'est pas du tout passé comme prévu. Elle devait se préparer aux côtés d'autres coureurs, mais entre le désistement des uns et les blessures des autres, Nassima a fini par suivre un programme en solitaire et en toute discrétion. 

 

Comment a-t-elle tenu jusqu'à présent ?

 

Grâce au mental, aux pommades et aux vitamines !

 

 

Journal de bord d'une future marathonienne... ou pas #4Journal de bord d'une future marathonienne... ou pas #4

Attends, il faut au moins ça pour arriver à faire du fractionné (alternance de phases d'accélération et de périodes de récupération*), la nuit tombée, dans le froid. Et c'est dans un éclat de rire quelque peu hystérique que Nassima m'a raconté un soir : "J'essaie de me motiver, je me dis 'allez, je vais courir au stade' mais je suis là, à faire des tours toute seule, je n'ai aucune perspective, je me dis : 'c'est glauque, j'ai une vie de merde'". 

 

VDM ou pas, Nassima court toujours. Dans 3 jours, elle participera au Semi-marathon de Paris, le grand test avant l'épreuve du 3 avril. 

 

To be continued...

 

* le fractionné permet notamment d'améliorer son endurance et sa puissance de course.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents