Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vieille et Aigrie

"Vous ne la connaissez pas, mais elle vous déteste déjà"


Je t'aime ?

Publié par Tatie Danièle sur 28 Mai 2012, 10:25am

Catégories : #Amour et autres fadaises

je-t-aime-tatie.jpg

 

- Non merci, ça va aller.


"Je t'aime": déclaration redoutée et redoutable. Surtout quand cet élan du coeur est à sens unique. On ne t'offre jamais ces mots, gratuitement, pour la seule beauté du geste. Le "je t'aime" attend une réponse en retour. Généralement, un "moi aussi, je t'aime". Et c'est là que les choses se corsent, car parfois, tu n'as pas la force de mentir. Or, avec le "Tu m'aimes mais moi pas", il est recommandé d'user de prudence ( les coeurs brisés peuvent devenir de dangereux psychopathes ).

Pour la plupart d'entre nous, cela équivaut à adopter la technique de l'évitement, un Ne Se Prononce Pas sournois qui consiste à s'accrocher un sourire approximatif aux lèvres, articuler un " Oooh, comme c'est gentil", remercier et prendre la fuite.

 

 

"Merci", le mot magique qui te sort de toutes les situations ou presque.

 

Pourtant, il est rarement apprécié à sa juste valeur. 

Barack Obama en sait quelque chose. C'est avec un "merci" qu'il aurait répondu, il y a 30 ans, à la déclaration passionnée de Geneviève Cook, une ex. L'amante éconduite a eu du mal à digérer ce qu'elle considère comme un affront. Mais la vengeance est un plat qui se mange froid et l'appât du gain ouvre l'appétit, alors l'ex girlfriend a récemment vendu son journal intime à un journaliste qui va maintenant publier une biographie olé olé du 44 ème président des Etats-Unis. Dans ces notes, Geneviève livre le portrait amer ( oserons-nous dire "aigri") d' un Barack à Glace, un monstre sans coeur.

 

Mais ouiiiii Geneviève, bien sûr. N'aurais-tu pas omis d'envisager la possibilité que Barack n'ait jamais brûlé d'amour fou pour toi, hum ? Et s'il t'aimait juste " sur les bords", et non "en profondeur", hum ? En ce cas, son merci pourrait alors être considéré comme l'attention délicate d'un homme honnête et droit. Un gentleman, quoi.

 

 

En vérité, je te le dis, Geneviève, pire qu'un "merci", il y a le fameux rire nerveux, "hin hin hin". 

 

Il y a quelques jours s'est achevée - à notre plus grand regret - La Belle et ses princes presque charmants sur W9. Petit rappel de l'émission : Marine, jolie blonde de 20 ans, a été déçue par des hommes aussi beaux qu'infidèles. Aujourd'hui, elle cherche l'amour, le vrai. Elle emménage donc dans une maison de rêve qu'elle doit partager avec ses prétendants. Elle les imagine grands beaux et forts. La production, taquine, lui présente au contraire une brochette de garçons au physique difficile, mais avec des qualités humaines "exceptionnelles". Une fois sa crise de panique passée, Marine s'habitue à ses presque princes. C'est à ce moment-là que la prod, machiavélique, décide de faire entrer dans l'écurie, des étalons à la plastique irréprochable (mais avec de drôles de tête et rien dedans ). La bachelorette en a le cerveau tout retourné. Pour l'aider à faire son choix, certains prétendants passent à l'offensive et se répandent en envolées lyriques.

Celle d'Anthony fera anthologie. Morceaux choisis :


"Quand tu es là et que tu me souris ( je m'envole au Paradis, ah non pardon ) je retrouve courage en moi-même, tu es tellement incroyable ( ….) et je pense pas que je vais arriver à t'oublier, c'est tellement difficile de quitter quelqu'un qu'au fond de soi-même on aime tellement ( …).Quoiqu'il arrive dans ce merveilleux de conte de fée, moi je veux que tu sois la plus heureuse parce que moi je t'aime tellement, (hinhinhin) j'ai toujours eu peur en amour de me perdre, des fois de chercher la lumière et quand tu es là c'est le soleil tu vois ( hinhinhin).

 

 

Le hinhinhin annonce généralement un vent de force 4 

 

Selon le contexte, il peut exprimer la gêne, l'agacement, la moquerie, l'incrédulité. Mais en aucun cas, l'adhésion amoureuse. Dans la déclaration d'Anthony, on t'invite à remplacer le hinhinhin de Marine par : "Ca va, j'ai compris, abrège", ou encore " C'est trop naze ". 

Pendant la confession du prétendant belge ( on précise, parce qu'il est possible que ceci explique cela), Marine affichait le sourire crispé du hamster en détresse. La pauvre. Il faut dire qu'Anthony a fait durer le plaisir et que maintenir la position des zygomatiques a du être passablement douloureux pour la jeune femme. Pourtant, on l'a dit et redit, ce n'est pas la longueur qui compte !

La preuve, Anthony s'est fait évincer, malgré son éloquence. Alors oui, Marine l'a trouvé "attachant","magique sur son poney" mais pas assez pour en faire son prince.

Entre parenthèses, on s'en serait douté. Un garçon qui se met à la fenêtre et hulule à la lune, comme ça, sans raison valable, ça peut faire peur...et provoquer des hinhinhin en cascade aussi, oui.

 

En conclusion, les Geneviève Cook du monde entier doivent apprendre qu'un "je t'aime" n'est pas un frisbee. Il n'engage que celui qui l'énonce. Note au passage que le fait d'être convoité par quelqu'un qui, au mieux, nous indiffére, au pire, nous exaspère, n'est pas très valorisant. Alors, Geneviève, tu aurais du remercier Barack de te dire merci.



PS : Pour les fleurs bleues, la déclaration d'Anthony en intégralité, c'est ICI.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Minéraline 23/06/2012 22:36

Bonsoir,

Quel plaisir de découvrir cette aigreur à la saveur toute particulière ! Des hinhinhin aux exploits de Super Tatie, je n'ai fait que découvrir, mais une chose est sûre : c'est que je reviendrai
bien vite. Autant pour l'adhésion qui est la mienne pour ta considération de tes semblables, ou ce que j'ai cru en percevoir, que pour la qualité piquante de ton écriture impeccable.
Bravo et merci !

Minéraline

Tatie Danièle 25/06/2012 22:42



Hello et Bienvenue Minéraline ,


je suis heureuse d'apprendre que tu "fais partie du Club " car l'union fait la force, on va tous les niquer ouééééé !! Alors oui, reviens vite, tu es ici chez toi !!


Et merci pour tes remarques, j'en ai couiné de plaisir, dis donc ;-)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents