Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vieille et Aigrie

"Vous ne la connaissez pas, mais elle vous déteste déjà"


Nous les anges, adorables...

Publié par vieille-et-aigrie.over-blog.com sur 9 Mars 2010, 22:27pm

Catégories : #Divers

 "La journée de la femme m'agace" a confié au Parisien, Geneviève de Fontenay ( elle aurait fait une très bonne marraine pour ce blog, soit dit en passant ). Ben Genevière, c'est pas très gracieux comme remarque, ça.

Bon, nous on ne peut pas trop la ramener, vu que pour le 8 mars, on a eu droit à un déjeuner offert par le boss. Déjeuner au cours duquel on a bu, mangé et roulé sous la table ( un bon repas calme tout type d’aigreur, crois-moi ).

Dans l’absolu, la journée de la Femme, c'est un peu comme la Saint Valentin, pour Vieille et Aigrie : une occasion unique d'observer le monde s'agiter afin d'être à la hauteur d’un tel évènement. D’autant plus que la journée de la femme fête cette année son centenaire ! Nananair.

Mention spéciale à Canal + qui a confié les rênes du Grand Journal à la chroniqueuse Ariane Massenet. Pas d'hommes sur le plateau. Ni dans le public. Ni derrière les caméras. Par solidarité, on a regardé. Eh bien, on a été servi -comblé, même- avec les deux premières invitées : Claire Chazal et Arlette Chabot. Une vieille et une aigrie. Si on a de la sympathie ( façon de parler ) pour la première, la seconde, en revanche, nous donne la chair de poule. A l’exception de quelques sourires grignés avec peine, Madame Chabot a tiré la gueule tout au long de l'émission ( ou au moins pendant 35 premières minutes, parce qu'après on a déclaré forfait, la solidarité ayant ses limites ).


Certains ont crié au scandale : "Non, mais comment donc ? Une journée sans hommes, c’est de la discrimination négative "!

Encore de l'indignation mal placée.

Le vrai problème est que quoiqu'on en dise, une journée sans mâles n’est pas synonyme de journée sans bobos.

Eh oui, Julio, je suis au regret de t'annoncer que tes anges adorables ont basculé du côté obscur de la Féminité. Ca ne se voit pas forcément sous le string , pourtant, la femme du XXI ème siècle est sacrément burnée.


La preuve par trois


Samedi 06 mars, scandale sur un vol Rochester-Atlanta. Avant le décollage, deux hôtesses de l’air s'embrouillent comme des zoulettes de 15 piges. Le commandant de bord met les passagers dehors pour leur épargner la scène. La version officielle dément l'affrontement physique. En même temps, pour en arriver à évacuer l'appareil ( et annuler le vol ), c'est que les donzelles ont quand même fait un sacré raffut, non ?


Ca encore, c'est soft, mais te rappelles-tu du free fight improvisé à Creil, l'année dernière, sur le trottoir de la maison des associations ? Mais siiiii, les deux combattantes étaient des conseillères de gauche ( on ne va pas donner les noms, elles ont mis la honte à leur famille pour au moins 7 générations ). Un combat expéditif et sans surprises puisque le poids lourd a mis KO debout le poids coq.


Une petite dernière, pour monter d'un cran dans l'horreur :

La tristement célèbre Elizabeth Lambert, de l'équipe de football universitaire de New Mexico , ça te dit quelquechose ? Le pitbull du ballon rond, non ? Après être tombée sur une vidéo de ses exploits sur le net, j'ai souffert d'insomnies pendant des jours. Lambert fait actuellement l'objet d'une suspension pour une durée indéterminée après s’être illustrée par sa bestialité lors d’un match contre l’équipe de Brigham Young University, en novembre dernier. L'écume aux lèvres, elle a cogné tous azimuts, tiré sauvagement sur les tresses qui passaient à sa portée, sauté, pieds en avant, sur les joueuses du camps adverse et j'ai cru comprendre qu'elle a essayé de se faire l'arbitre.



En toute logique, on devrait se glorifier de voir des aigries exprimer sans complexes leur agressivité. Il n'en est rien, car à ce rythme-là, ils vont nous la faire sauter notre journée de la Femme et on l'aura bien cherché. Alors, si toi aussi, tu as basculé du côté obscur de la Féminité, s'il te plait, reprends-toi. Sinon, on peut dire adieu aux restos gratos !

Commenter cet article

Christo 12/03/2010 01:37


Nan... C'est là où le kiff initial se transforme en une montée irrépressible d'angoisse. Mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire!!! c'est la première DE MA LIFE que j'arrive à la caler
celle-là tiens...!! yeah!


christo 11/03/2010 11:45


Pour moi, le 8 mars, la journée de la femme donc!! s'en allait plutôt paisiblement. C'est à dire sans déjeuner offert par le patron, pas même le sourire gentiment dragouilleur de l'étudiant
boutonneux qui tous les matins s'obstine à me refiler un direct matin que la seconde d'après je place dans la poubelle à côté de lui -mais bon là je m'égare... Un 8 mars normalement chiantissime
jusqu'aux coups de 20h quand gare Saint Lazare, je tombe sur un genre racaille en mode remake de "la Haine", avec ELLE dans le rôle de Vinz journée de la femme oblige hein. "Pourquoi tu me
regardes?!" me demande cette bouille agressive en me crachant au visage des morceaux de son pain au chocolat qu'elle a encore dans la main. Ni une ni deux voilà que je me retrouve en train de lui
arracher les cheveux et de lui tordre le bras. Avec une griffure au visage et un index en sang je n'en suis pas sortie indemne. Mais pour des bastons aussi kiffantes et libératrices que celle là je
m'en passerai bien de la journée de la femme!!!


vieille-et-aigrie.over-blog.com 11/03/2010 21:22


Je suis fière de toi. Tu as de très bons réflexes ! Ca lui apprendra à cette doublure-de-Vinz-de-mes-deux. D'une, on ne
parle pas la bouche pleine. De deux, plus de bras, plus de chocolat, c'est mieux comme ça. Par contre, la griffure et le doigt en sang, c'est moyen moins : T'es vaccinée contre la rage au moins ?


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents