Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vieille et Aigrie

"Vous ne la connaissez pas, mais elle vous déteste déjà"


Le manspreading, ce fléau

Publié par Tatie Danièle sur 31 Janvier 2015, 16:09pm

Catégories : #53 billets en 2015

Bannière 53 billets

 

 

Il y a un phénomène très répandu dans le métro qui échappe à mon entendement. Les Américains l'appellent le "Manspreading", soit le fait pour un homme, d'écarter les jambes au maximum. Tout comme les bras croisés ou les battements de cils, ces jambes largement ouvertes doivent bien signifier quelque chose, mais quoi ?

- Je suis "La Poutre de Bamako" donc j'ai besoin de place.

- Hey cocotte, admire un peu le matos !

- Il fait chaud dans mon slim, j'aère un peu.

- J'assouplis mes hanches en vue d'un grand écart facial.

Mais peut-être n'y a-t-il aucun message à décrypter. Connaissant l'attachement quasi maladif de la gent masculine pour ses bijoux de familles, il s'agit peut-être tout simplement d'une mesure de précaution : une pression trop brusque des cuisses pourrait provoquer l'éclatement des gonades, qui sont, comme chacun sait, aussi délicates que des coquilles d'oeufs.

 

A défaut de comprendre le pourquoi du comment, j'ai tendance à ricaner devant l'inélégance de la posture… mais seulement lorsque je peux observer à distance. Car quand tu es assise à côté d'un "manspreader", tu as juste envie de mourir. Ou de sortir un sécateur pour tailler ce qui prend trop de place.

 

osez-feminisme-manspreading

 

Mais comme c'est impossible, il ne te reste plus qu'à te ramasser sur toi-même, stoïque, en comptant les stations, pendant que l'ennemi empiète sur ton espace personnel, violant le traité de Johnny et Bébé* : "Je n'envahis pas ton espace, tu n'envahis pas mon espace". D'ailleurs, la Metropolitan Transportation Authority a eu l'excellente idée de lancer, fin décembre, une campagne pour faire entendre raison aux "manspreaders". Rappelons à ces messieurs qu'à moins de souffrir d'une hernie inguinale ou d'avoir subi la veille une vasectomie, la position classique des jambes parallèles n'est pas douloureuse.

 

Avant de te quitter, j'aimerais te soumettre les conclusions du Professeur Carambar qui a tenté de lever le voile sur le mystère de cette étrange pratique :


- Pourquoi les hommes écartent-ils les jambes quand ils sont assis ?

- C'est pour ne pas écraser leur cerveau.

 

 

 

*Dirty Dancing (si à 35 ans, tu ne connais pas les répliques de ce film PAR COEUR, c'est que tu as râté ta vie!!!)

** Comme tu l'as compris, je participe toujours au projet "53 billets en 2015" lancé par Agoaye. Je suis toujours à la bourre mais je m'accroche ;)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

JOSS 01/02/2015 19:23

Plus je lis tes articles et plus j'ai l'impression d'être parfait !
Merci

Tatie Danièle 01/02/2015 19:43



Mais je t'en prie Joss :-) Tu sais, si tu es célibataire, on peut organiser ici même une vente aux enchères, je connais des filles qui seraient prêtes à se ruiner pour toi. Non, c'est dégradant,
tu vaux mieux que ça et je sais que tu n'es pas vénal. On peut faire un speed-dating 2.0, plutôt ? Je te sélectionne les vieilles et aigries les plus sympas et tu fais ton choix... Alors, t'en
dis quoi ;-) ?



Agoaye 01/02/2015 01:03

Ou alors p'tet que dans ces cas-là je me barre avant d'y faire attention, je ne sais pas....
L'autre possibilité étant que vu mon air de pit-bull nourri au red-bull, personne ne se risque à me faire du genou !

Tatie Danièle 01/02/2015 19:40



LOL, je vais essayer ça à partir de demain. Tout à l'heure dans le métro, il y a deux blaireaux qui ont essayé de m'embrouiller. Limite, je préfère les "manspreaders"



Agoaye 31/01/2015 17:18

Eh bien je ne dois pas prendre suffisamment le métro car je n'en ai jamais vu.

Tatie Danièle 31/01/2015 17:34



Tu n'as jamais été dérangée par un genou qui repousse le tien sur le côté pour prendre tout l'espace ? VEINARDE !!! Soit tu vires ta jambe, soit tu voyages le genou collé-serré avec celui d'un
inconnu qui ne semble jamais dérangé par cette soudaine promiscuité #lesgenssontfous



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents